Quels sont les traitements pharmacologiques de l’obésité ?

traitements pharmacologiques de l’obésité

C’est uniquement en cas des traitements médicaux que nous allons évoquer ici, que l’obésité morbide particulièrement peut faire l’objet d’un traitement instrumental, c’est-à-dire chirurgical. Les traitements chirurgicaux de l’obésité consistent à placer un anneau autour de l’estomac ou à réduire le volume de l’estomac et d’agir sur la ghreline qui est l’hormone de la faim. Quels sont les traitements pharmacologiques permettant la perte de poids chez le patient obèse ?

Respecter la diète et le sport

Quel que soit le type de traitement envisagé pour lutter contre l’obésité, il est important que le patient revoie son rapport à la nourriture. Des mesures diététiques lui sont scrupuleusement dictées, et en plus d’elles, il doit pratiquer de l’exercice physique pour avoir de meilleurs résultats. Le traitement pharmacologique même s’il est inefficace pour les obésités sévères, reste toujours indiqué. Il s’accompagne toujours d’une diète.

Les médicaments contre l’obésité

Parmi les médicaments prescrits pour lutter contre les excès graisseux de l’obésité, il y a :

  1. La sibutramine

C’est un médicament qui joue un rôle inhibiteur. Il permet de recapturer la sérotonine et le norépinéphrine. Il accroît la satiété chez le patient, de même que sa thermogénèse et surtout sa dépense en termes d’énergie. Ce qui a pour conséquence, la perte de poids. Outre la perte de poids, ce médicament joue un rôle dans le contrôle du taux de glycémie et de l’insulio-résitance. Au niveau de la réduction pondérale, la sibutramine semble plus efficace que l’orlistat.

  1. L’orlistat

C’est un médicament dont l’efficacité dans l’inhibition de la lipase gastro-intestinale est très appréciée. Il permet notamment d’éliminer une partie importante des graisses dans les selles. Ce qui permet en plus de faire perdre du poids au patient, d’améliorer le taux de cholestérol. L’un des inconvénients de l’orlistat c’est qu’il est à l’origine des carences vitaminiques. D’où l’intérêt pour le patient obèse sous cette médication, de prendre des suppléments en vitamines. Ce médicament permet aussi d’agir sur le diabète de type 2.

  1. Le rimonabant

C’est l’un des premiers médicaments permettant de traiter l’obésité appartenant à la classe des inhibiteurs des récepteurs endocannabinoïdes. Suivant des tests effectués sur des patients avec ce médicament, la plupart a perdu environ 10% du poids initial après 1 an.

Pour les autres résultats, les patients soignés à l’Orlistat perdent 3% de leur poids en 3 mois, contre 7% à peu près pour la sibutramine en 6 mois.