Greffe cheveux Tunisie

Avoir des cheveux foisonnant dans le crâne même avec l’avancée de l’âge et en présence d’un antécédent héréditaire est devenu possible grâce à la greffe de cheveux en Tunisie. Ce choix judicieux est soutenu par la qualification du staff médical tunisien et l’existence de cliniques de renom. Donc la lutte contre l’alopécie androgénique passe primordialement par cette chirurgie esthétique dédiée exclusivement pour l’homme.

Déroulement d’une greffe de cheveux

Cette chirurgie pour hommes nécessite un examen de la part du chirurgien qui permettra de choisir entre deux techniques distinctes, à savoir la FUT ou le FUE.

La FUT

Elle consiste à extraire une bandelette entre 8 et 20 cm de la nuque pour la découper en micro- greffes (unités folliculaires) composées de 1 à 3 cheveux tout en veillant à avoir des bulbes capillaires intacts.

La greffe de cheveux sera ensuite réalisée par le biais d’instruments chirurgicaux de pointe ou à l’aide d’aiguilles. Le nombre de micro greffes FUT varie selon la surface à couvrir, mais elle est généralement de 500 à 2000 (soit 1000 à 4000 cheveux).

greffe cheveux tunisie

Le retour à domicile se fait idéalement sans pansement, mais avec des instructions médicales et hygiéniques à respecter scrupuleusement.

La FUE

C’est une méthode de greffe de cheveux qui se caractérise par un prélèvement unitaire sans faire de cicatrice postérieure.  La FUE permet d’apporter autant de cheveux par séance qu’avec la technique FUT, mais avec des temps de prélèvement plus longs.

Greffe cheveux Tunisie : Suites opératoires et effet

Les suites opératoires des deux implants capillaires sont marquées par la manifestation d’un gonflement du front et des paupières dont l’amplitude et la durée sont variables d’un patient à un autre. L’arrêt de toute activité socio-professionnelle est à préconiser pendant 3 jours. Il est bon à savoir que les infections et les hématomes sont rarissimes pour ce type d’opération esthétiques.

La repousse de cheveux, après FUE ou FUT, est observée à partir du troisième mois, et se poursuit par une prolifération capillaire d’une une vitesse de 1cm/mois.